Programme Santé: Intensification des actions du projet REVE dans les zones dites « Sustained »

Monday 24 July 2017

équipe projet REVE et un réprésentant USAID

Le projet Ressources pour l’Elimination de la Vulnérabilité des Enfants (REVE), financé par USAID et ayant démarré depuis le 1er Mars 2015 dans 22 zones de la Côte d’Ivoire, prendra fin dans 7 zones  dites « sustained » à savoir Béttié, Bocanda, Daoukro, Dimbokro, M’bahiakro, Sakassou et Agnibilékro. Les zones dites « sustained » sont des zones où le « fardeau » du HIV est « sous- contrôle » selon les statistiques des 5 dernières années. Compte tenu de l’équation toujours inégale entre l’offre et la demande, certaines activités financées par le PEPFAR prendront fin dans ces zones en Septembre 2017.

Aussi depuis le début de cette année fiscale, Save the Children et ses partenaires, intensifient dans  ces 7 zones, des  interventions –clés : de renforcement économique, d’éducation non formelle et de mise en apprentissage des adolescents, de champs-écoles, de dépistage du VIH et de renforcement de la capacité organisationnelle.

visites aux autorités

Ainsi du 27 juin au 1er Juillet dernier, une équipe composée de Mme Lucie Dagri (AOR- USAID), Mr Adou Alexis (SC), Gisele Semdé (SC) et Simplice Gbeuli (SC), a visité les bénéficiaires et rencontré les autorités locales de Daoukro, Bocanda, M’Bahiakro et Sakassou.

des bénéficiaires du projet REVE en activité AVEC

Il en ressort que les autorités locales sont parties prenantes des interventions et s’organisent pour la continuité des interventions avec les communautés à partir d’octobre 2017. La chambre des métiers de la région est effectivement impliquée dans le suivi des adolescents mis en apprentissage chez les artisans. Une dizaine de filles en apprentissage de la couture ont déclaré être contentes d’apprendre ce métier qui les occupe. Les jeunes hommes participent de plus en plus au cours de compétence de vie et les ménages impliquées dans les activités de « AVEC » (Associations villageoises d’épargne et de crédit) ont démontré de leur capacité à gérer leurs associations sans grande assistance de l’équipe REVE.

Le grand défi est de maintenir les adolescents qui sont en cycle d’apprentissage de 3 ans pour un métier et qui n’en sont qu’à mi-parcours. Un plaidoyer est en cours auprès des mairies et de SC US.