Le bureau d’Abengourou

Le bureau d’Abengourou a été ouvert en Aout 2006. Il est situé à l’est de la côte d’ivoire, avec un effectif de 16 employés. Sa zone d’intervention est limitée au Nord par la région du Gontougo (Bondoukou), au Sud par les régions de l’Agneby (Agboville) et du Sud Comoé (Aboisso), à l’Ouest par la région du N’zi Comoé (Daoukro) et à l’Est par le Ghana. Il couvre une superficie totale de 6900 km2, et est situé en zone forestière. La région se subdivise en trois (3) départements: Abengourou, Agnibilékrou et Bettié. Sa Population est de 561 853 habitants. Le chef-lieu, Abengourou, est à 214 km d’Abidjan et 255 km de Yamoussoukro. La zone d’intervention s’étend sur 3 régions à savoir l’Indénié-Duablin, le Gontougo et le Bounkani. Elle n’a pas échappé aux affres de la crise militaro-politique de 2002 et de la crise postélectorale de Novembre 2010 à Avril 2011.

Trois principaux programmes Education, Protection et OEV y sont mis en oeuvre. Ces Programmes exécutent des projets intégrés : les programmes nouent des partenariats pour la mise en oeuvre des activités. Le plaidoyer, pour la promotion et le respect des droits de l’enfant, constitue aussi une priorité. En 2014 plusieurs projets sont en cours :

  • Le projet intégré Protection/Education « Protection des garçons et filles contre les violences sexuelles dans les communautés et les écoles à Abengourou » avec le soutien financier de SC Suède. Ce projet permet de prendre en charge 1000 enfants,
    il intègre la protection et l’éducation des enfants. Il vise à lutter contre les violences sexuelles dans les écoles et dans les communautés.
  • Le projet Prévention et réponse au travail des enfants à travers l’éducation dans le Nord Est de la Côte d’Ivoire dans la région Gontougo met l’accent la lutte et la prévention de l’exploitation et des abus faits aux enfants par le travail. L’année dernière, les actions sur ces deux projets financés par SC Suède ont permis de toucher environ 1209 enfants dont 615 filles.
  • Le projet protection dans la région d’Abengourou, prend en compte plusieurs problématiques que rencontrent les enfants dans la région : les enfants sans extrait d’actes de naissance ou jugements supplétifs, les enfants victimes d’abus et de violences sexuelles, les punitions physiques et humiliantes. Ce projet ambitionne de mettre en place un système national de protection des enfants fort et efficace.
  • 2 projets sont en outre implémentés grâce aux donateurs de SC Suisse : « projet intégré d’Education, de protection et de soutien aux jeunes et aux femmes d’Akoupé » et « Renforcement des écoles rurales de Yadio et Ahéoua ».
    Ces projets s’exécutent sur une période de trois ans dans le département d’Akoupé. Parmi les bénéficiaires directs, nous pouvons compter environ 3000 élèves et enfants du collège le Planteur d’Akoupé et des écoles primaires des maternelles et du CACE de Ahéoua et de Yadio ainsi que 180 jeunes et femmes issus de ces mêmes communautés. La 1ère année, l’intervention de Save the Children permettra à 3000 élèves et enfants des communautés d’avoir accès à un enseignement de qualité dans un environnement sain et protecteur ; et à 60 jeunes et femmes des communautés ciblées d’acquérir des connaissances et des compétences qui leur permettent d’améliorer la productivité de leurs activités.
  • Le programme VIH/OEV met en oeuvre un projet intitulé « Soins et soutien aux orphelins et autres enfants rendus vulnérable du fait du VIH/Sida et leur famille ». Il s’agit donc d’une prise en charge communautaire des enfants affectés et /ou infectés et leurs parents selon les normes établis par le Programme National de Prise en Charge des OEV (PNOEV). Cette prise en charge holistique se fait sur le plan de la nutrition et alimentation, du psychosocial, de la protection, de l’éducation et la mise en apprentissage, mise à l’abri, des soins, de la santé et enfin du renforcement économique. A terme, il s’agit de prendre en charge 2150 OEV dans la région de l’Indénié-Djuablin grâce au financement de SC US.

Challenges pour l’avenir

  • Renforcer le système de protection des enfants contre les abus, exploitation et violences dans la zone de couverture du bureau
  • Améliorer l’accès à une éducation de qualité pour les enfants surtout des filles dans les communautés
  • Améliorer la protection des enfants dans le milieu scolaire et dans les communautés
  • Faire évoluer la question de déclaration de naissances et les grossesses en milieu scolaire