Le bureau de Man

Le bureau de save the children Man a été ouvert en janvier 2004. Il couvre trois grandes régions (les régions du Tonkpy, Guémon et Cavally). Ces trois régions constituent le district des montagnes. Ce district a été l’un des districts les plus touché pendant la crise qu’a traversé la Cote d’ Ivoire. Selon les études EDS 2012, ces trois régions comptent respectivement 1.066.127 habitants avec 319.838 personnes vulnérables ; 439.137 habitants avec 131.741 personnes vulnérables et 412.200 habitants avec 123.660 personnes vulnérables.

Sa position géographique, accès facile avec trois frontières : la Guinée, le Liberia et le Mali, la fertilité de son sol favorable à l’agriculture et la richesse du sous-sol avec un très beau climat fait de la ville de Man, l’un des greniers de l’économie ivoirienne. Malgré les dix années de crise toutes les nationalités sous régionales et les différentes ethnies du pays restent toujours représentées.

Les épineux problèmes de la région restent : les titres fonciers, l’insécurité dans les frontières avec le Libéria, la cohésion sociale, la situation des ex-combattants, les déguerpissements dans les forêts classées. Tous ces problèmes ont malheureusement des impacts négatifs dans la situation des enfants dans la région.

Face à ce contexte, Save the children met en oeuvre à travers le bureau de MAN

4 programmes : Education, Protection, Santé nutrition et VIH... avec un effectif de 22 employés.

Education, dans le district des Montagnes :

  • « Projet SZOP « School as Zone Of Peace » : Ce projet, financé par SC Norway, vise à sensibiliser toutes les forces vives de la zone d’implémentation (Blolequin) pour une appropriation de l’approche en vue de leurs engagements dans la protection de l’éducation contre toutes violences et attaques.
  • « Education » : Assurer l’accès à une éducation de qualité pour 4500 enfants affectés par le conflit armé du fait de la crise post-électorale dans un environnement sain et protecteur dans la région du Tonkpi d’ici 2015. Ce projet est mis en oeuvre actuellement par ADPF (PMO)

Protection

  • Projet d’appui aux initiatives communautaires de protection, de réhabilitation et réinsertion des enfants victimes d’abus et exploitations sexuels, de violences physiques de MGF et mariages précoces dans les régions de Tonkpi et Bafing prévention et de réponse aux Mutilations Génitales Féminines et mariages précoces dans les régions du Tonkpi et Bafing exécuté en 2013 et 2014.
  • Projet de prévention et de réponse contre la violence, les abus, la négligence, l’exploitation au sein des communautés.

Santé/nutrition

  • Le programme santé nutrition est mis en place depuis 2011 suite à la crise post-électorale en CI et répond à l’atteinte des OMD 4 et 5 qui sont de réduire de 2/3 le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans et améliorer la santé maternelle. « Projet d'accès aux soins et services de santé de qualité pour les enfants de 0 à 5 ans et les femmes dans les districts sanitaires de Blolequin, Guiglo, Duékoué, Bangolo, et Man dans l'ouest de la Côte d'Ivoire ». Ce projet a pour objectif de Réduire la mortalité maternelle et infantile dans les districts sanitaires de Guiglo, Duékoue, Bangolo, Man et de Blolequin à travers la fourniture de soins de santé de qualité et l'amélioration de l'état nutritionnel pour assurer le droit à la survie et au développement des enfants. Les deux thématiques (Santé et Nutrition) sont abordées dans le cadre de ce projet.

VIH/ Orphelins et Enfants vulnérables OEV

  • Save the Children, a débuté en 2008, un projet de soins et soutiens aux OEV et leur famille financé par l’intermédiaire de SC US et SC UK en vue de soutenir le gouvernement Ivoirien dans la réalisation du Plan de Stratégique National de Lutte contre le VIH/SIDA et minimiser l’impact de ce fléau sur les familles en générale et les enfants en particulier. Le projet pilote ayant débuté dans l’ex Moyen Cavally en Février 2008 avec 4 ONG locales, a connu une extension chaque année pour être aujourd’hui opérationnel dans 7 régions (Guemon, Cavally, Bafing, Kabadougou, Tonkpi, Lagune et Indénié-Djuablin) de la Cote d’Ivoire avec 13 ONG locales en 2014.

Les grands axes d’intervention du projet sont :

  • le renforcement des capacités des structures étatiques (centres sociaux, centre de santé et les écoles), des communautés, des familles et des ONG locales.
  • l’appui direct aux OEV et famille à travers 7 services (santé, protection, alimentation et nutrition, éducation et mise en apprentissage, psychosocial, abri et soins et renforcement économique durable) conformément aux directives nationales du programme de prise en charge des OEV
  • le plaidoyer.

Challenges pour l’avenir

  • Renforcer les plaidoyers au niveau national pour l’intégration de l’approche SZOP dans la politique éducative ivoirienne et étendre le projet SZOP à d’autres localités/région du pays.
  • Renforcer les systèmes de protection des enfants contre les abus, exploitation et violences dans la zone de couverture de ce bureau surtout après la crise politico-militaire qui a sévit dans cette zone.
  • D’ici 2015, amener par le plaidoyer, les collectivités locales des régions couvertes de l’ouest à allouer au moins 15% de leur budget à la santé.