Journée internationale de la jeune fille : Save the Children Côte d'Ivoire plaide pour un environnement éducatif sain, protecteur et sécurisé

Thursday 12 October 2017

 

« Save the Children partage cette vision de l’école qui doit être un lieu d’accueil, d’une école qui doit accompagner et non marginaliser, d’une école qui doit être un havre de paix et un paradis pour l’enfant. C’est pourquoi Save the Children a décidé d’accompagner les efforts du gouvernement pour relever ce grand défi… ». Ces mots sont ceux de M. Famari Barro, Directeur Pays de Save the Children Côte d’Ivoire, à l’ouverture de la cérémonie de célébration de la journée internationale de la jeune fille organisée à l’Hôtel Communal de Cocody, ce mercredi 11 octobre 2017

 Profitant de la commémoration de cette journée internationale, Save the Children Côte d’Ivoire  a lancé une série d’activités visant à appuyer la mise en application du code de conduite des personnels des structures publiques et privées relevant du Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique.

 Ce code de conduite qui a fait l’objet d’un arrêté ministériel (Arrêté N°0111/MENET/CAB du 24 décembre 2014) est peu appliqué et reste inconnu des acteurs clés que sont les enseignants, les personnels administratifs des établissements scolaires, ainsi que des élèves et des parents. Il sera donc largement diffusé au cours de la campagne avec l’appui des 5 bureaux locaux (Abidjan, Abengourou, Bouaké, Man et Odienné) où sont implémentés des projets d’éducation et de protection de l’enfant.

 Le Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, les autorités politiques et administratives de la commune de Cocody, le corps enseignant et les élèves, notamment les filles du Lycée Sainte Marie de Cocody, ont pris part à cette cérémonie. On notait également la présence d’une délégation du Parlement des Enfants de Côte d’Ivoire (PECI) qui a profité de l’occasion pour lancer un appel pour un plus grand respect des droits des enfants en général et de ceux de la jeune fille en particulier.

 Madame Dao Gabala, ambassadrice de la campagne de plaidoyer "L'Education : un droit aussi pour toutes les filles", a rappelé l’importance de l’éduction de la jeune fille. Elle a également exhorté les élèves présents à prendre leurs études au sérieux et à se comporter en acteurs de la promotion et du respect de leurs droits. Elle a par ailleurs interpelé l'assistance en ces termes : « une fille qui se voit refuser l’accès à l’école, quel gâchis ! Une fille qui ne peut pas aller à l’école, quel destin brisé !...Cela ne doit plus se faire. Il y va de notre responsabilité de parents, d’éducateurs, d’acteurs sociaux de favoriser l’éducation des filles ».

 Notons pour terminer que les deux ministères étaient représentés par des Directeurs généraux qui ont salué l’initiative de Save the Children et ont déclaré être prêts à l’accompagner dans l’atteinte de l’objectif de cette campagne qui est de fournir un environnement sain, protecteur et sécurisé aux enfants de Côte d’Ivoire pour leurs études.

 On pouvait estimer à plus de 150 personnes, les participants à cette cérémonie de lancement de la campagne sur le Code de conduite des personnels des structures publiques et privées relevant du Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique.

 Jean Jacques SOHA et François AMEDE MEGNAN