Le Projet militaire capitalise ses acquis

Tuesday 19 December 2017

Du 13 au 15 décembre 2017, une vingtaines de participants ont pris part à l'atelier de capitalisation du projet "Renforcement des capacités des forces armées en Droit et Protection de l'Enfant, avant, pendant et après les périodes de conflits" à Bassam. Ce projet financé par MODA est mis en oeuvre en Côte d'Ivoire et au Sénégal par Save the Children.

Pour cet atelier de capitalisation, ultime activité du projet, quatre (4) militaires sénégalais venus de Dakar et de Saint Louis, six (6) militaires ivoiriens et les staffs de Save the Children du Sénégal et de Côte d'Ivoire, ont passé en revue toutes les activités menées au cours de cette année 2017. L'objectif était de faire le point sur les réussites, les échecs, afin d'en tirer des leçons et de bonnes pratiques pour l'avenir.

Séances en plénière et travaux de groupes (par pays) ont meublé ces trois jours d'atelier pendant lesquels militaires et civils ont échangés sur leurs expériences des Droits et Protection de l'Enfant (DPE) au sein des armées des deux pays. 

Intégration des DPE dans le curricula de formation des militaires, formation des formateurs, activités de plaidoyer, etc. sont quelques-unes des activités menées cette année avec succès. Alors que s'achève le projet, une question est dans tous les esprits : comment pérenniser les acquis en cas de non réconduction du financement par le bailleur ?

Malgré cela, les participants sont retournés chez eux avec l'espoir que ce projet militaire connaîtra une suite.

François Yaovi AMEDE MEGNAN