Save the Children offre du matériel aux militaires

Monday 11 September 2017

Dans le cadre du projet « Protection et Droits des enfants en situation de conflits armés en Côte d’Ivoire », mis en œuvre avec la collaboration de l’Etat-Major des Armées, Save the Children a participé de façon active à la formation des militaires en droits et protection des enfants et à la mise en place de Cellules de Protection de l'enfant au sein de l'armée.

Afin de permettre à ces cellules de protection d’être efficaces dans le rapportage et le traitement des cas d’abus qui leur seront adressés ou qu’elles constateront elles-mêmes sur le terrain, Save the Children a offert du matériel à Etat-Major des forces armées de Côte d'Ivoire, le vendredi 8 septembre au Camp Galiéni, au Plateau.

Ce don, d’une valeur globale de 5 millions de francs CFA, est composé d’ordinateurs, de meubles de bureau et de matériels de visibilité. C’est le Directeur Pays de Save the Children, Monsieur Famari BARRO qui a remis cet important matérielau Colonel-Major Souhalifou COULIBALY, représentant le Général Touré SEKOU Chef d’Etat-Major des Forces Armées de Côte d’Ivoire. C'était en présence des responsables de l'armée, des points focaux de l’armée sur le projet, de nombreuses autres personnalités militaires. Le Directeur pays avait à ses côtés le Colonel Jean-Baptiste DJE, consultant sur le projet, Aminata SIAHOUE, chargée de programme et François AMEDE MEGNAN, Administrateur Communication et Plaidoyer au bureau pays.

 

 Dans le cadre du projet, quatre (4) Cellules de protection de l'enfant ont été créés à Abidjan, Bouaké, Korhogo et Man.  La cellule  d’Abidjan, logée dans les locaux de la Coordination Africaine des Droits de l’Homme pour les Armées situés au sein du Camp Gallieni, a été déjà équipée. Le matériel remis ce jour, servira pour les cellules de Bouaké, Korhogo et Man.

Veiller à la sécurité des enfants avant, pendant et après les conflits, telle est la mission confiée aux Forces Armées de Côte d’Ivoire qui disposent désormais de compétences et de moyens propres pour relever le défi d’offrir à tous les enfants de Côte d’Ivoire, quelles que soient leurs origines, leur classe sociale, un environ sain et sécurisé pour leur croissance en situation de conflits armés.

 Rappelons pour terminer que ce projet qui concerne les quinze Etats-Majors de la CEDEAO est mis  en œuvre en  Côte d’Ivoire avec le soutien financier du bailleur suédois MODA.