Save the Children sensibilise sur les violences faites aux femmes et aux filles

Friday 8 December 2017

a

Dans le cadre des 16 jours d'activisme pour attirer l'attention sur les  violences faites aux femmes et aux filles, Save the Children en Côte d'Ivoire, à travers son projet Santé Maternelle et infantile financé par GODIVA, a organisé en collaboration avec la Direction régionale du Ministère de la Femme, de la Protection de l'Enfant et de la Solidarité et du Centre de Santé Urbain de Bonon, une matinée de sensibilisation sur les violences faites aux femmes et aux enfants. Cette activité a 

La cérémonie a été présidée par Madame la Sous-préfet de Zaguietta représentant le Sous-préfet de Bonon,  qui avait à ses côtés Monsieur Alexis N'GORAN, le Directeur régional du MFPES à Bouaflé, Dr,Apollinaire TAPE GOSSE, Médecin chef du Centre de Santé Urbain (CSU) de Bonon. On notait également la participation des chefs des différents villages de la sous-préfecture de Bonon et des habitants de Bonon. Save the Children était représenté par Madame Amélie DIGBEU, Chef du Bureau de Man, Monsieur Blaise NDRI, Chef du projet Santé maternelle et infantile et Monsieur François AMEDE MEGNAN, Manager Plaidoyer et Communication, en mission d'appui et de formation au Bureau de Man.

 

Après le mot de bienvenue et les différentes allocutions, de petits films sur les violences faites aux femmes et aux filles ont été projectés pour sensibiliser les participants. Au cours des échanges après la projection de films, certains participants n'ont pas hésité à donner des témoignages sur les cas de grossesses en milieu scolaire et des violences faites aux femmes enceintes.

Les leaders communautaires qui ont été très attentifs aux messages délivrés par Madame la sous-préfet, Monsieur le Directeur régional du MPES et Madame le Chef de Bureau de Save the Children à Man, ont pris l'engagement (signature d'un document) de dénoncer tous les cas de violences faites aus femmes et aux filles et de les réferer aux autorités compétentes.

Cette matinée de sensibilisation fut aussi l'occasion de récompenser quelques matrones des villages qui ont suivi les recommandations du Médecin-Chef de Bonon à ne plus faire accoucher les femmes à la maison mais plutôt à les accompagner à la maternité. Une douzaine de femmes ont ainsi reçu chacune un pagne et une petite enveloppe. Un conducteur de taxi moto qui s'est toujours rendu disponible pour accompagner les matrones au centre de santé quelle que soit l'heure, a été également récompensé.

 

La cérémonie s'est achevé par un partage qui a rassemblé tous les participants autour d'un repas.

 

François Yaovi AMEDE MEGNAN

Manager Plaidoyer et Communication